Rechercher
Nous joindre
info@saint-prosper.com
(418) 594-8135
   
Saint-Prosper

Aréna de Saint-Prosper

Municipalité de Saint-Prosper

Aréna de Saint-Prosper, sa petite histoire...

Pour les plus jeunes, l’aréna a toujours existé et a fait partie de leur quotidien. Pour les moins jeunes, cette immobilisation renferme d’innombrables souvenirs.

Un jour, un petit groupe de personnes, en revenant de Lac Mégantic, endroit où il y avait déjà un aréna, se demande « Pourquoi ne construirions-nous pas un aréna à St-Prosper? ». À partir de ce moment, le travail commence, des bénévoles se mobilisent et l’idée fait son chemin.

Le 23 septembre 1966, le conseil municipal prend connaissance de ce projet, appuyé à l’époque par le conseil municipal avec en tête le maire, M. Émile Dulac. Ces derniers décident d’entreprendre des démarches afin de faire l’acquisition d’un ancien garage d’aviation pour réaliser ce projet. Eh! Oui! L’aréna est un ancien garage d’aviation provenant de Mont-Joli. Le bâtiment a été démonté, les morceaux numérotés et transportés pièce par pièce, en plusieurs voyages de camion à Saint-Prosper et reconstruit sur place. L’entrepreneur responsable de ce chantier était M. Henri Giroux. Le terrain a été acquis de M. Paul-André Morin pour la somme 2 500 $.

Un peu plus tard, M. Morin céda une autre partie de terrain pour la construction du centre culturel qui fut érigé en 1967 par M. Rosaire Larivière. Des gens, des bénévoles, des organismes ont contribué énormément à la réalisation de l’aréna de Saint-Prosper. Grâce à cette participation, dans le passé et encore aujourd’hui, les gens peuvent être fiers de cette immobilisation qu’ils ont su se donner.

En 1997 l'aréna célébra ses 30 ans !  Pour l'occasion le Service des Loisirs a créé un superbe cahier souvenir rempli de beaux moments et d'exploits réalisés par des gens de chez nous.  Cliquez sur ce lien : Livre du 30e anniversaire pour dévouvrir tous ces beaux souvenirs.

Le 12 février 2019, un incendie vint complétement détruire notre aréna !  C’est avec un immense regret que l’on perdait aussi tragiquement cet établissement si chère aux cœurs de tous les citoyens.